Accueil > Actualités et humeurs > Soutiens à l’opposition à la loi ORE et à ParcourSup ! Avril 2018

Soutiens à l’opposition à la loi ORE et à ParcourSup ! Avril 2018

jeudi 19 avril 2018, par Laurence

•19 avril : Communiqué de l’Acireph (Association pour la Création d’Instituts de recherche sur l’Enseignement de la Philosophie) sur l’accès à l’enseignement supérieur

L’ACIREPh affirme le caractère républicain et démocratique de l’école, de la maternelle à l’université. Pour cette raison, elle s’élève contre la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORE) et critique les modifications qu’apporte le dispositif Parcoursup dans l’accès des bacheliers à l’enseignement supérieur.

Les fiches avenir ne demandent plus seulement aux enseignants de Terminale de se prononcer sur les résultats scolaires passés de leurs élèves, mais de se livrer à des pronostics sur leurs « capacités à réussir » et d’autres compétences transversales qui concernent un avenir par définition imprédictible. L’ACIREPh juge illégitime parce qu’impossible cette procédure qui va au-delà du rôle de conseil des professeurs et demande que l’on s’en tienne au bilan des résultats scolaires des élèves. Pour la suite

•19 avril : dans Nanterre bloquée, "la nourriture est fournie gracieusement par des commerçants de la ville ou achetée avec les dons."

C’est dans Libération.

•18 avril : "Contre la loi ORE – Déclaration commune des membres du Conseil d’Administration de QUESTES"

"Les membres du Conseil d’Administration de l’association Questes tiennent à exprimer leur opposition à la loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE), telle qu’elle a été votée le 9 mars 2018. Préparée trop rapidement et en l’absence de toute concertation réelle avec le monde universitaire, cette loi fait actuellement l’objet de vives critiques émanant autant des étudiant.e.s que des personnels de l’université. Si elle procède d’une volonté louable et nécessaire de réformer en profondeur l’université, et notamment les modalités d’entrée, nous estimons qu’elle se trompe autant sur les problèmes identifiés que sur les solutions qu’elle prétend apporter." Pour lire la suite

• 12 avril : "Réunis en assemblée générale, ce jeudi midi, les portuaires CGT du Grand port maritime de Marseille et de Fluxel, ont voté à l’unanimité une motion de soutien aux étudiants, condamnant « les agressions policières » et « les propos de la Ministre de la culture [1]  ».

C’est dans La Marseillaise.

JPEG - 192.4 ko
DOCKERS

• 12 avril : Des membres d’écoles françaises à l’étranger et d’instituts français de recherche à l’étranger ont signé ce texte soutenant les mouvements en cours dans l’université française.
"Les réformes du secondaire, du baccalauréat et de l’entrée à l’université ne peuvent qu’accroitre les inégalités déjà en pleine expansion en France. En tant qu’enseignants et chercheurs, nous nous sentons concernés par les luttes en cours et nous soutenons nos collègues et nos étudiants qui subissent aujourd’hui la répression du gouvernement."

Cliquer sur les icônes pour agrandir !
JPEG
JPEG
JPEG


[1Selon le journal qui reproduit pourtant fidèlement un tract "condamnant les propos de la ministre de l’éducation Mme Vidal stigmatisant les étudiants gauchistes"